Les retards non justifiés aux cours sont notés sur ISM.

L’utilisation d’ISM est destinée à compiler les informations. Il ne constitue pas une sanction en tant que telle.

Lorsque la gestion du retard n’est plus gérable par le professeur (travail supplémentaire, informations aux parents, retenue du mercredi, etc.) les abus constatés sont dénoncés par le titulaire au proviseur qui prendra des sanctions.